Débloquer son Windows Phone 7

de façon à pouvoir installer des applications sans passer par le Market et sans avoir de compte développeur… c’est possible.

Et ça se passe par là.

Microsoft vous aide à apprendre le développement Windows Phone 7

Avec tout le battage actuel autour de Windows Phone 7, il ne manque plus qu’une chose: des applis !

Hors pour faire simple, tout ce que vous aviez appris avec Windows Mobile, le win32, les MFC, le .Net … -> Poubelle. On recommence tout en ne gardant que C#, accompagné de Silverlight pour les applis et XNA pour les jeux.

Microsoft nous aide à démarrer à l’aide d’un PDF, histoire de nous mettre le pied à l’étrier.

Télécharger le PDF ici

De mon côté, entre Bada et Android, je trouverai sûrement le temps (ahum…) de porter au moins PocketDOF sous Windows Phone 7. Car je vous rappelle, que malgré tout, le résultat est assez réussi !

De la philosophie de l’interface Metro – Windows Phone 7

Le passage de Windows Mobile à Windows Phone ne se fait pas uniquement dans la façon de programmer (silverlight pour ceux qui n’auraient pas suivi).

Le projet Windows Phone définit surtout une nouveau type d’interface et d’expérience utilisateur. Simplicité, ergonomie et intégration (on dit hub) sont les maitres mots de ce nouveau style. D’ailleurs l’interface porte le nom de « Métro », en référence à la signalétique utilisée dans les transports en commun.

Pour nous aider, nous autres développeurs, à bien concevoir nos applications WP7, Pierre nous propose cet article vraiment intéressant, ressources à l’appui.

Reste que, personnellement, j’ai du mal à saisir la stratégie de Microsoft et pourquoi se passer de Windows Mobile qui commençait à atteindre une vraie maturité. Bref…

Microsoft en quelques chiffres

Histoire de remettre les pendules à l’heure et avec un soupçon d’agacement, Microsoft a tenu à nous rappeler ce qu’ils représentent.
Et ça laisse songeur…

Ainsi, Apple, Google ou Yahoo ont beau tenir le haut du pavé en terme de marketing et de communication, Microsoft se rappelle gentiment à notre bon souvenir – ou porte-monnaie.

• 7.1 millions d’iPad devraient être vendus en 2010
• 58 millions de netbooks devraient être vendus en 2010
• 355 millions de PC devraient être vendus en 2010
• Moins de 10% des netbooks embarquaient Windows en 2008
• 96% des netbooks aux Etats Unis embarquaient Windows en 2009
• 16 millions d’abonnés aux 25 plus gros titres de presse quotidienne Américains
• 14 millions d’abonnés à Netflix
• 23 millions d’abonnés au Xbox live
• 173 millions d’utilisateurs Gmail
• 284 millions d’utilisateurs Yahoo Mail
• 360 millions d’utilisateurs Windows Live Hotmail
• 5.7 milliards de dollars : revenus net d’Apple pour l’année fiscale en septembre 2009
• 6.5 milliards de dollars : revenus net de Google pour l’année fiscale en décembre 2009
• 14.5 milliards de dollars : revenus net de Microsoft pour l’année fiscale en juin 2009

En tout cas, une chose est sûre, même en terme d’image de marque, les choses ont bien changé depuis la fin des années 90′s et le début des années 2000. Google n’est plus le gentil philanthrope, Microsoft n’est plus l’éditeur bugger et Apple, a réussi l’exploit de se redresser et de déculpabiliser l’informatique  bling-bling soutenu par ses millions de fanboyz.

via gizmodo et jdg