Orange veut se doter de son propre OS pour mobiles

Dans une interview au Figaro, le directeur général de France Télécom/Orange, Stéphane Richard, dévoile un nouveau projet ambitieux: monter avec les grands opérateurs européens leur propre plateforme mobile.

[...]C’est pour cela que j’ai invité le 8 octobre à Paris les patrons de Vodafone, Telefonica et Deutsche Telekom. Nous voulons réfléchir en commun à la création d’un système d’exploitation, qui est le cheval de Troie utilisé par les Google et autre Apple pour établir leur propre relation avec nos clients. Nous militons pour le monde le plus ouvert possible. À nous quatre, nous pesons près d’un milliard de clients et avons une vraie force de frappe et capacité d’influence sur l’industrie. Cela peut prendre diverses formes: une société commune, petite usine à applications communes, nous allons voir… Nous ne voulons pas être des suiveurs mais reprendre les rênes dans l’innovation.

Quelque part, il n’a pas tort, avec 1 milliard de clients on peut se permettre le luxe de l’ambition. Toutefois, mon point de vue de développeur est qu’il devient compliqué de s’y retrouver et de bâtir des applications complexes à vrai valeur ajoutée.

D’autre part, on s’aperçoit avec les déboires de Bada (j’y reviendrai dans un billet un peu plus tard), que même avec une force de frappe colossale, il n’est pas évident de s’imposer dans un métier qui n’est pas le sien.

Enfin l’habitude des opérateurs est plutôt de brider l’innovation en général pour ne favoriser que les ROI rapides. La preuve avec ce qu’on nous prépare pour les prochains mois: la fin des forfaits 3G illimités et le passage obligé au tiroir-caisse…